Informatique   E-learning   Formation   Services aux associations
Actualités   Conseils   Internacia lingvo Internacia lingvo
Logo Noos

À propos de Noos

Contact

 

 

Qu'importe que la tentation de donner des conseils soit irrésistible...
puisque la faculté de les ignorer est universelle.

  Prenez des copies de sécurité !  

Les solutions varient selon vos besoins et votre système d'exploitaiton (Windows, Mac, Linux) et sa version.
Mais une chose ne change pas: c'est à vous qu'il revient protéger vos données importantes.

Une copie de sécurité de vos fichiers ("back-up" en anglais) une fois par mois n'est suffisant que si vous êtes prêts à perdre sans pleurer le fruit de vos 29 derniers jours de travail.

Non, un "back-up" de votre dossier "Mes Documents" ne suffit pas. Par exemple, votre logiciel de messagerie Outlook, Outlook express, Thunderbird, Windows Live Messenger ou autre... ne conserve pas vos emails dans le dossier "Mes Documents". D'autres programmes stockent aussi des données importantes en dehors de votre dossier Mes Documents.

Oui, perdre vos données, ça peut vous arriver aussi. La question n'est pas tant  "Est-ce que ça m'arrivera ?" , mais plutôt  "Quand ?"

Gravez des CD ou utilisez un disque dur externe. Et conservez-le loin de votre ordinateur. En général, une clé USB n'est pas un moyen suffisamment fiable pour conserver vos "back-ups" à moyen terme. Ca dépanne néanmoins pour des copies temporaires, ou pour transporter des fichiers d'un endroit à l'autre.

Alors organisez-vous pour faire régulièrement des "back-ups" de vos données importantes... puis dormez en paix.
Et ne venez pas dire après que vous ne le saviez pas.

  Installez un bon logiciel anti-virus  

Voir cette liste des 35 meilleurs antivirus gratuits (s'ouvre dans un autre onglet).

  Ne transférez jamais, JAMAIS des e-mails à la chaîne  

Le courriel est une invention géniale... qui comporte aussi son côté sombre. Tous, nous recevons trop souvent des messages alarmistes, supposément diffusés par des gens qui nous veulent du bien. Quelques exemples:

  • Alertes aux gros méchants virus.
  • Douteuses récoltes de fonds.
  • Avis de disparition que des internautes émotifs continuent de retransmettre durant 5 ou 10 ans alors que la personne "disparue" a depuis longtemps été retrouvée.
  • Appel pour aider un enfant cancéreux à récolter le plus grand nombre possible de cartes de visites (réel, sauf que l'enfant concerné est mort depuis des mois).
  • Proposition mirobolante de vous rétrocéder des centaines de milliers de dollars si vous aidez à faire sortir un pactole du Niger, du Zimbabwé d'Iraq ou d'ailleurs... dont le seul but est de vous extorquer de l'argent ou vos coordonnées bancaires.
  • Etc, etc, ...

Les canulars pullulent. Ne tombez pas dans le piège. Chaque fois que vous avez le moindre doute sur l'appel qui vous est adressé, commencez par aller consulter l'excellent site www.hoaxbuster.com qui vous confirmera souvent qu'il s'agit d'un canular.
Et si vous avez le privilège d'avoir des amis, de grâce, ne leur transférez jamais, jamais ces messages polluants — vous leur rendrez service!

  Ne contribuez pas au spam  

Les adresses e-mail de vos amis sont des données personnelles que vous détenez. De même que vous n'iriez pas donner leurs numéros de téléphones à des entreprises de démarchage téléphonique, vous devez aussi protéger leurs adresses de courriels contre le spam.

Quand vous devez envoyer un courriel à plusieurs personnes, posez-vous cette question fondamentale:
Mes destinataires se connaissent-ils et sont-ils susceptibles d'avoir besoin de s'écrire entre eux, de se "répondre à tous" et de travailler ensemble ?

Si la réponse est non, alors ne divulguez pas leurs adresses e-mail à chacun des destinataires et les mettant tous dans le champ " À: ".

Certes, vous regrouperez (par exemple) dans le champ " À: " les adresses des cinq membres de votre Comité, à qui vous envoyez le procès-verbal de la dernière réunion. Ces gens se connaissent, travaillent ensembles et disposent déjà des adresses des autres.

Mais dès que les gens ne se connaissent pas entre eux, n'utilisez pas le champ " À: ".

Divulguer toutes vos adresses dans un courriel collectif est l'une des sources les plus répandues de collecte d'adresses... C'est donc la chose à ne pas faire, sauf si vous voulez que vos amis (qui ne le resteront pas longtemps) soient bientôt tous inondés de SPAM...

Comprenons-nous bien: le risque n'est pas que l'un des 79 récipiendaires de votre message va envoyer de la publicité au 78 autres. Après tout, vous ne connaissez que des gens bien, n'est-ce pas ?

Mais il suffit qu'un seul de vos amis ou de vos contacts ait reçu sur son ordinateur dans le passé un virus qui récolte le contenu des carnets d'adresses des logiciels de messagerie pour que toutes les adresses e-mails qui figurent en clair dans le message qu'il a reçu de votre part soient elles aussi collectées et envoyées (vendues) aux personnes qui diffusent des spams. Et si vos destinataires gardent votre message dans leur boîte de réception ou dans leurs dossiers d'archives, les adresses que vous avez divulguées seront même collectées dans 3 mois ou plus, si leur ordinateur reçoit un tel virus dans un avenir plus ou moins proche.

Enquiquinant, non ?

La parade est pourtant connue depuis longtemps, mais négligée par le plus grand nombre:
N'utilisez pas le champ "À:" ni le champ "CC:" (copie conforme / carbon copy).
Uutilisez TOUJOURS le champ "CCI:" à la place (copie conforme INVISIBLE).

Ainsi, chaque destinataire ne recevra pas les adresses de tous les autres. Même si la boite de réception et le carnet d'adresse de l'un d'eux est "vampirisés", en ce moment déjà ou dans le futur... les autres personnes ne risquent rien.

Nota bene: Selon le programme de messagerie que vous utilisez, il est possible que seuls les champs "A:" et "CC:", soient visibles par défaut. Dans ce cas, il faut parfois changer une des options de votre programme pour que la rubrique "CCI:" devienne visible et utilisable. Cherchez un peu... vous trouverez.

Si vous utilisez un service de courriel gratuit basé sur le web (gmail, yahoo, hotmail, etc.) et que les pages web de votre service de messagerie ne vous proposent pas ce champ "CCI:", changez de fournisseur ou considérez sérieusement d'utiliser un véritable programme de messagerie, installé sur votre ordinateur. Ou à tout le moins abstenez-vous d'envoyer des courriels en nombre depuis ce service.